Asakusa : au coeur de Tokyo, entre tradition, tourisme et quiétude nocturne

img_0378

C’est parti pour la série des articles détaillés sur tous les quartiers du Japon que j’ai pu visiter durant mon voyage en Novembre dernier.

Avant de commencer, je vous souhaite à toutes et tous une très belle année 2019, que celle-ci soit remplie de rêves réalisés et de nouvelles aventures passionnantes. Pour ma part, j’ai de très chouettes objectifs sportifs dont je vous parlerai peut être par ici, un magnifique nouveau voyage arrive dans quelques mois, et ma bonne résolution est de publier désormais un article par semaine sur le blog !

J’ai décidé de commencer cette série avec le quartier de Tokyo dans lequel nous avons passé le plus de temps, puisque nous y avions notre logement, Asakusa. Ce quartier, vraiment très éclectique, nous a conquis par tous ses aspects : ses ruelles toutes simples dans la tradition japonaise, ses allées commerçantes couvertes, son temple, ses restaurants, et surtout, son calme omniprésent le soir, ce qui était toujours très agréable après avoir baigné dans la frénésie tokyoïte des autres quartiers populaires.

Nous logions à l’hôtel Mystays Asakusa, que j’ai réservé sur booking. En toute simplicité, pour moins de 50 euros la nuit, cet hôtel a été parfait pour notre séjour. La chambre était petite, et le wifi assez mauvais, mais lorsque nous voyageons, l’hôtel ne sert qu’à dormir, donc il convenait tout à fait pour son prix. Le personnel y est très agréable, disponible 24/7 et la chambre disposait de produits de douche en suffisance (même de l’après-shampoing), ce qui n’est pas toujours le cas dans les hôtels de cette gamme. Il était même tout à fait possible d’utiliser une cuisine, mais nous ne nous en sommes jamais servis.

img_0461

img_0382

Notre périple a commencé, dès notre arrivée de l’aéroport, bien évidemment par la découverte du temple principal de Tokyo, Senso-ji. Ce temple est impressionnant. Il est précédé d’une rue commerçante remplie de petits chalets japonais. Le seul bémol, vous vous en doutez en voyant les photos, c’est la quantité impressionnante de touristes, tout au long de l’année. Il faut sans doute y aller très tôt le matin pour avoir un peu de calme, mais durant la journée, nous sommes moins dans un temple traditionnel japonais, et plutôt sur un lieu touristique où l’on essaie, comme on peut, de s’imprégner des traditions japonaises comme la purification avant l’entrée dans le temple, la bonne chance grâce à la fumée des encens ou même, en payant une centaine de yens (qui équivaut à un petit don pour le temple), on a le droit de tirer au sort un parchemin, et si celui-ci propose une mauvaise fortune, il faut alors l’accrocher à un portant prévu à cet effet pour être certain de chasser ce mauvais présage de notre vie.

img_0462

img_0459

img_0456

Après cette visite, nous nous sommes perdus dans les rues couvertes adjacentes où la masse de touristes s’éparpille à travers les petits shops ou restaurants du quartier. Nous sommes tombés sur un jungle café. J’avais vraiment très envie de faire un bar à animaux en allant à Tokyo (nous connaissons en Europe les neko café, pour caresser des chats en sirotant un thé, mais il en existe tout un tas avec des animaux plus exotiques les uns que les autres au Japon). Le jungle café était peuplé de hérissons, d’un suricate trop mignon, de deux loutres, de quelques autres rongeurs et surtout d’une ribambelle de chouettes et hiboux. Si les animaux étaient attachés pour la sécurité des visiteurs, ils semblaient tout à fait bien traités, en bonne santé, et habitués à la présence humaine. C’était vraiment un très chouette moment.

img_0404

img_0422

img_0426

Nous sommes ensuite arrivés dans la rue la plus commerçante du quartier où l’on retrouve les grandes enseignes japonaises telles que Gu, Don Quijote (clairement notre magasin préféré à Tokyo, sur 4/5 étages, on en retrouve à travers toute la ville, ils sont ouverts 24/7 et vendent à peu près tout, de la nourriture, des vêtements, des jouets, des souvenirs, et même des articles de luxe, c’est une vrai caverne où l’on peut aisément passer plusieurs heures avant d’avoir fini de faire le tour), ou quelques salles d’arcade. Je ne le répéterai jamais assez, mais ce quartier est vraiment très agréable pour simplement se balader, sans plan précis, et découvrir tout ce dont il regorge.

img_1566

Et puis, Asakusa est aussi le premier quartier où j’ai pu croiser les innombrables et très célèbres distributeurs de boissons japonaises. Je ne pouvais pas ne pas vous partager ce cliché.

img_0487

  • Où manger / boire un verre à Asakusa ?

Malheureusement, je n’ai pas toutes les adresses ou tous les noms des restaurants car je n’ai pas pensé forcément à les noter sur le moment (d’autant plus qu’ils étaient parfois 100% en japonais, ce qui n’était pas évident) mais voici les endroits principaux que nous avons découvert dans ce quartier.

  • La tour Asahi

img_0468

IMG_0472.jpg

C’est un monument très particulier qui était vraiment à côté de notre hôtel. En forme de pinte de bière, il abrite les locaux de la compagnie Asahi, spécialiste de ce breuvage, et vous pouvez aller au 22ème étage du bâtiment prendre une bière.

  • Faire vous même des okonomiyaki

img_0480

Ce fut la découverte culinaire de ce voyage. Nous sommes allés dans le restaurant Sometarō après avoir lu des avis extrêmement positifs sur internet, et c’est sans aucun doute le restaurant que j’ai préféré de notre séjour. Déjà, je n’avais jamais mangé d’okonomiyaki (sorte de crêpe très épaisse japonaise à base de chou, de viande hachée de porc, et de crevettes, recouverte d’une sauce soja épaisse et de mayonnaise japonaise) et c’est vraiment délicieux, mais en plus dans ce restaurant, on mange de façon traditionnelle, en tailleur à même le sol, et l’on confectionne nous mêmes ces galettes grâce à une plancha au centre de la table. Le bonus ? Nous en avons eu pour 20 euros par personne environ et nous étions rassasiés. Nous avons tellement aimé cette expérience que nous y sommes retournés une seconde fois durant le séjour.

  • Goûter aux ramens

img_0598

img_1562

Ici, je n’ai malheureusement pas retenu les adresses, mais le quartier regorge de nombreux restaurants faisant des ramens, et je vous conseille de vous laisser porter par les bonnes odeurs et d’en tester quelques uns. Ce plat coûte vraiment pas cher du tout et il est délicieux. Nous en avons goûté un traditionnel avec un bouillon à base d’os de porc, et un autre dans un restaurant ne servant que du poulet.

  • Gong Cha

img_1294

Gong Cha est une chaîne de boissons asiatiques que l’on trouve dans toute la ville, mais nous avons adoré y aller à Asakusa pour déguster un matcha latte avec des perles de tapioca pour moi, et un jus de mangue à l’aleo vera pour Monsieur.

  • Les gourmandises autour du Temple Senso-ji

img_1560

Enfin, laissez vous tenter par toutes les douceurs que l’on trouve dans les shops autour du Temple. Mes découvertes préférées ? Le daïfuku (sorte de mochi fourré avec une fraise fraîche) et le melon pan fourré à la crème chantilly. Oïshi Oïshi ! 

  • Ce que j’ai préféré à Asakusa :
  1. Simplement se balader dans le quartier, découvrir les rues commerçantes couvertes, et s’imprégner de Tokyo dès notre arrivée.
  2. Le fait que ce quartier, très animé en journée, devienne super calme et apaisant le soir. Ce qui en fait un très bon choix pour loger et se reposer.
  3. La multitude de restaurants et les bonnes odeurs qui en ressortent.
  4. La rue commerçante où l’on retrouve tous les magasins et salles d’arcade dont on a besoin, mais sans la masse de gens plus présente dans des quartiers comme Akihabara, Shinjuku ou Shibuya.
  • Ce que j’ai moins aimé à Asakusa : 
  1. Rien de particulier, ce quartier est vraiment très agréable. Je dirais simplement qu’il y a quand même quelques restaurants « attrapes-touristes » de mauvaise qualité (ce qui est rare au Japon) et qu’il faut faire attention car nous nous sommes fait avoir une fois avec de très mauvais takoyaki surgelés et cuits en friteuse…

 

Rien que de vous écrire ces lignes, le Japon me manque tellement… 

xx, Bello.

 

4 commentaires sur “Asakusa : au coeur de Tokyo, entre tradition, tourisme et quiétude nocturne

Répondre à laventuredecindy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s